Colloque 2016 | CRC Dramaturgie Sonore au Théâtre

Publié le: 24 février 2017

LA PERFORMANCE DE S’EN REMETTRE AU PRÉSENT

PHILIPPE ROUSSEAU

FRANCE

Avec la participation de :
Carole Nadeau (voix) et François Harvey (guitare)

Notre communication tentera de répondre à la question de la représentation de l’érotisme avec l’exemple de Feinte Attentes, un duo érotico-poétique, inspiré du Cantique des Cantiques, écrit puis mis en scène par Philippe Rousseau dans quatre versions différentes.

La dramaturgie du texte est analogue à celle d’un acte d’amour avec ses préliminaires, ses montées et pauses, son coït et son post-co’itum. Cette « narration » se double, via des ensembles choraux, d’une relation amoureuse au long cours. Ces ensembles choraux indiquent un vieillissement des personnages, de 17 à 107 ans.

Avec ce texte de genre (ce « genre de texte »), je poursuis la réflexion sur la re/présentation en général, le rapport entre ce que l’on voit et les autres sens, et en particulier l’ouïe. Dans ce texte érotique, difficile de re/présenter l’action dramatique du texte au risque de passer à un autre genre, passer de l’érotisme au pornographique. Sans juger de l’un ou de l’autre genre, le projet était de rester dans la sphère de l’érotisme. Ainsi, quatre versions différentes ont tenté de répondre à ce désir.

Notre communication donnera à voir quelles ont été les quatre versions, comment elles ont été construites, comment ont-elles répondu à la question. Comment le son (voix, bruitage, musique, orchestration) a participé de la réponse ? Comment le son a agi sur les récepteurs : spectateurs, auditeurs ? Quelles suites et éventuelles conclusions à donner à cette expérience ?

Abstract: Our presentation is an attempt to answer the question of representation of eroticism with the example of Feinte Attentes, an erotic-poetic duo, inspired by the Song of Songs, written and directed by Philippe Rousseau in four different versions.

The dramaturgy of the text is similar to that of an act of love with its preliminary, its ups and breaks, its coitus and post-coitum. This « narrative » doubles, through choral ensembles, of a relationship in the long term. These choral ensembles indicate an ageing of the characters, from 17 to 107 years.

With this type of text («text type »), I further reflect on re/presentation in general, the relation between what we see and other senses and especially hearing. In this erotic text, it is difficult to re/present dramatic action of the text without the risk of misinterpreting erotism for pornography.

Without judging of one genre or the other, the project was to remain in the sphere of eroticism. Thus, four different versions have attempted to meet this desire.

Our communication will present the four versions, how they were built, how have they responded to the question. How sound (voice, sound effects, music, orchestration) contributed to the answer? How sound acted on receptors: spectators, listeners? What action and possible conclusions to give this experience?

Consulter la biographie  >>

 

Performance

Communication

Productions sonore de la CRC Dramturgie sonore au théâtre
 Menu
 Réduire
 Montrer