Les pratiques contemporaines de l'écriture textuelle pour la scène

Publié le: 24 février 2017

PRÉSENTATION DU COLLOQUE

Colloque 2016  |  Les pratiques contemporaines de l’écriture textuelle pour la scène

Toute l’équipe de la Chaire en dramaturgie sonore au théâtre est fière de vous convier à son deuxième colloque international.

Cet événement qui prend appui sur une recherche concernant l’approche sonore et performative de l’écriture dramatique cherche à valoriser la mutation de la création textuelle pour la scène. Des pratiques dans un tel débordement qu’une vision dramatique du texte s’avère finalement trop limitée. Comme le notait déjà Michael Kirby (1987) à travers une ouverture au performatif, le texte dramatique s’affranchit du « mimetic acting », en créant un rapport instable entre sa sémiosis théâtrale et sa texture phonique. De même, Schechner, à travers son concept d’un théâtre environnemental, défendait un processus nourri de l’expérience subjective de l’immédiateté, du it happens autant dans la conception du texte que dans sa présentation au spectateur. Ce que Danan (2013) confirmera en montrant que l’auteur dans sa recherche du « vivant » déplace la fonction et la nature du texte au sein de la représentation théâtrale.

L’auteur mutant (Jubinville, 2009) révèle qu’on ne saurait juger obsolète la forme dramatique, si, loin de la considérer comme figée, on l’envisage dans la dynamique de sa réinvention permanente. Celle notamment de sa demande au spectateur qui consiste pour cet auteur scénique et performatif, repensant les notions de pouvoir, d’authenticité, d’échanges non autoritaires, de participation collective, de convivialité, a créé une place au spectateur au sein même de l’écriture, non plus seulement pour réceptionner l’œuvre, mais surtout pour saisir l’agencement cartographique d’une dramaticité « sans bord ».

Ainsi, lors cet événement, nous voulons relever à travers des communications, des démonstrations pratiques ou encore des ateliers d’exploration, combien ces écritures textuelles en mutation développent une autre corporéité (Bernard, 2002) qui se pense et s’expérimente à partir d’une réalité plus mouvante, mobile, instable, virtuelle faite de réseaux d’intensités et de forces.

Ce colloque n’aurait pas lieu sans la généreuse contribution de nos participants, sans le soutien de nos partenaires scientifiques et financiers et sans l’engagement de toutes les personnes, et particulièrement les bénévoles. Nous vous remercions tous chaleureusement.

Jean-Paul Quéinnec

 


 

L’ÉQUIPE

Responsable scientifique  —  Jean-Paul Quéinnec

Responsable de l’organisation  —  Andrée-Anne Giguère

Coordonnateurs  —  Catherine Bouchard, Véronique Ménard, Patrice Tremblay

Conceptrice des documents de communication — Chantale Boulianne

Archiviste  —  Nicolas Bergeron

Responsable de la technique  —  Pierre Tremblay-Thériault

Collaborateur à la technique (son)  —  Guillaume Thibert

Collaborateur à la technique (régie)  —  Alexandre Nadeau

Collaborateur à la technique (vidéo)  —  Alexandre Simard

Productions sonore de la CRC Dramturgie sonore au théâtre
 Menu
 Réduire
 Montrer