Les pratiques contemporaines de l'écriture textuelle pour la scène

Galerie photos

Publié le: 25 février 2017

TERRAIN DÉPLACÉ / TERRAIN EN DÉPLACEMENT. MÉTHODES ET DRAMATURGIE D’UN NOUVEL ESPACE DE RECHERCHE ET DE CRÉATION

SIMON HAREL
MARIE-ÈVE BRADETTE

QUÉBEC

Faire des études de terrain semble réservé aux seuls sociologues et anthropologues. Pourtant, avec la mise en place d’une méthode de recherche, voire de recherche- création qui lui soit adéquate, le littéraire (l’écrivain, le dramaturge, l’artiste en art visuels) peut, à son tour, investir le terrain. Le terrain se trouve dès lors déplacé vers d’autres lieux de savoir, mais qu’advient-il lorsque le terrain est lui-même en déplacement ? Quelles méthodes adopter pour circonscrire la recherche-création sur un terrain mobile ? L’utilisation de dispositifs de captation sonore devient alors intéressante car elle rend possible la saisie du mouvement. On se demandera également quelle est la place du chercheur lorsqu’il quitte les lieux universitaires pour partir à la rencontre de son objet d’étude et devenir acteur d’un terrain dont il définit les contours, dont il modifie la trajectoire ? On parlera alors d’une véritable dramaturgie du terrain, dont il s’agit de faire ressortir les aspects sonore et langagier, et dans laquelle la subjectivité du chercheur a droit de cité. L’intérêt de tels questionnements dans le champ des études littéraires et culturelles est double puisqu’il s’agit de réfléchir à la fois aux réalités pratiques du terrain (ce que font aussi les sciences humaines et sociales), puis à l’imaginaire du terrain.

Doing field studies seems reserved for sociologists and anthropologists only. Yet, with the establishment of a research method or research-creation that it is adequate, the literary (writer, playwright, visual artist art) can, in turn, investigate the field. The course is therefore moved to other knowledge venues, but what happens when the field itself is moving? What methods are to be adopted to limit the research-creation on a mobile field? The use of sound capture devices becomes interesting because it makes the capture of the movement possible. We will also ask what role the researcher has when he leaves the university environment to find his object of study and become a field actor of which he defines the contours, of which he modifies the trajectory? We then speak of a true dramaturgy of the field in question to highlight sound and language aspects, in which the subjectivity of the researcher is included. The interest of such questions in the literary and cultural studies field is twofold since these reflect both the practical realities of the field (which are also the social sciences and humanities) and the field’s imaginary.

Consulter les biographies  >>

 

Communication

Crédits photos: Nicolas Bergeron
Productions sonore de la CRC Dramturgie sonore au théâtre
 Menu
 Réduire
 Montrer